113 Rue des Charmettes, 69006 Lyon
NOTRE APPROCHE
NOTRE VISION
Le mouvement corporel comme outil thérapeutique

Chacun d’entre nous a consulté un kinésithérapeute, un ostéopathe ou un coach sportif.
L’accompagnement de THERAPEIA est complémentaire et en harmonie avec ces activités.
Prise en charge personnalisée et sur mesure, THERAPEIA s’adresse à tous, quelque soit sa forme pour que chacun puisse mobiliser son corps dans sa globalité
pour rester en santé et lutter contre les maux et les douleurs qui pénalisent notre quotidien.

NOTRE MÉTHODE

Répondre aux pathologies par le mouvement corporel

La méthode THERAPEIA est le fruit d’une longue expérience dans le milieu sportif et le domaine de la santé.

C’est une méthode corporelle pour vous aider à soulager les maux de votre corps et de rentrer dans une démarche de prévention santé.

Elle est basée sur différentes disciplines corporelles et plus précisément sur la fusion des meilleurs exercices tirés de celles-ci

Elle repose sur une alternance de mouvements lents, statiques et dynamiques en prenant conscience de la globalité de son corps.

Proposition de conscience corporelle : ressentir sa bonne posture, son bon placement, son juste équilibre, sa bonne respiration, ses bonnes sensations, son bon tonus musculaire et la bonne fluidité du mouvement.

Nos outils, simples et efficaces, dosés selon le rythme de chacun, font du corps le plus fort des alliés pour rester en bonne santé.

Dos et douleurs chroniques
SOULAGER
Stress et anxiété
APAISER
Pendant et après Cancer / Maladies Chroniques
THÉRAPEUTIQUE NON MÉDICAMENTEUSE
Prévention et Bien-être
OPTIMISER
besoin d’aide ?
Contactez-nous !
DÉFINITIONS ET RECOMMANDATIONS

L’activité physique (AP) se définit comme «  tout mouvement corporel produit par la contraction des Muscles squelettiques, qui entraîne une augmentation des dépenses d’énergie par rapport à la dépense au repos. ( Caspersen 2005 ).

Les bénéfices pour la santé de l’activité physique sont aujourd’hui bien documentés et ses effets démontrés, quels que soient l’âge et le sexe.

L’activité physique et sportive régulière est un déterminant majeur de l’état de santé des individus et des populations à tous les âges de la vie.

La pratique régulière d’une activité physique et sportive, même d’intensité modérée, diminue la mortalité et augmente la qualité de vie.

La pratique régulière d’une activité physique, même d’intensité modérée, est un facteur majeur de prévention des principales pathologies chroniques (cancer, maladies cardiovasculaires, diabète….).

La pratique régulière d’une activité physique permet de prévenir l’ostéoporose notamment chez la femme et de maintenir l’autonomie des personnes âgées.

La pratique régulière d’une activité physique aide au contrôle du poids corporel chez l’adulte et l’enfant.

La pratique régulière d’une activité physique est associée à une amélioration de la santé mentale (anxiété, dépression).

La reprise d’une activité physique régulière adaptée est un élément majeur du traitement des principales pathologies chroniques (cardiopathies ischémiques, bronchopathies chroniques obstructives, obésité et diabète de type 2, maladies neurologiques, rhumatismales et dégénératives….).

La pratique d’activités physiques permet une amélioration de la qualité et de la quantité de sommeil, ainsi qu’une amélioration de l’éveil diurne.

Les risques pour la santé de la pratique d’une activité physique sont minimisés par le respect de précautions élémentaires, un suivi médical adapté et un encadrement compétent.

(source Inserm- Expertise collective « Activité physique » (2008) et Anses – Avis et rapport relatifs à l’ « Actualisation des repères du PNNS : Révisions des repères relatifs à l’activité physique et à la sédentarité », 2016))

L’activité physique est un déterminant de santé en soi comme l’attestent les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé et les différentes expertises menées : de nombreuses études montrent qu’elle contribue à réduire les risques de survenue de la plupart des maladies chroniques en particulier le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, les maladies cardiovasculaires, le cancer. La Haute autorité de santé (HAS) reconnaît depuis 2011 le bénéfice pour les patients atteints de maladies chroniques de la prescription d’activité physique comme thérapeutique non médicamenteuse.

L’article 144 de la loi n°2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé a introduit la possibilité, pour le médecin traitant, dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d’affections de longue durée (ALD), de prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.